Chapitre 2 La Mobilisation

Publié le 18 Juillet 2017

Chapitre 2 La Mobilisation

En ce 28 juillet 1914, la vie suit son cours à la ferme. Les adultes ont entendu parler de l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand de Habsbourg à Sarajevo mais,  pour les paysans neuchâtelois, ce n'est pas un fait important. La Serbie, c'est loin ! Et qu'ont-ils à faire avec ce fait divers ? Ils sont loin d'imaginer les conséquences que cette affaire va avoir pour eux. 

Etienne et son père sont occupés à la moisson du blé lorsqu'ils voient arriver leur plus proche voisin. Celui-ci semble très excité. Le père lâche sa faucille et se dirige vers le fermier.

- Que se passe-t-il, demande-t-il.

- La France et l'Allemagne sont en guerre ! J'ai entendu dire que le gouvernement envisagerait de fermer les frontières. Les hommes valides de moins de 50 ans pourraient être appelés pour garder les frontières. 

- Nom d'une pipe ! Ce n'est pas possible ! Etienne, tu as entendu ça ? Les pays voisins sont en guerre ! 

Etienne se rapproche des deux hommes. La discussion bat son plein, la récolte est oubliée. La guerre : quelle affreuse chose ! Etienne, avec ses 35 printemps, se sent concerné. Si l'Etat décide de mobiliser des hommes, il risque fort d'en faire partie. Qu'il soit père de sept filles et marié à une femme handicapée n'entre guère en ligne de compte.

Le voisin en profite pour les inviter à la réunion organisée par la Mairie le soir même. Il va falloir organiser la vie du village en l'absence des hommes qui seront appelés pour défendre la patrie. Les femmes et les enfants, ainsi que les personnes âgées, auront besoin d'aide. Autant se préparer  à l'avance. 

Midi ayant sonne au clocher du village, les deux hommes rentrent chez eux pour déjeuner. Dès leur entrée, leur regard révèle aux femmes quelque chose de grave est arrivé. 

- La France et l'Allemagne sont en guerre ! 

Les deux femmes sont catastrophées. La France voisine n'est qu'à quelques kilomètres. Lorsque le père les informe que les hommes pourraient être mobilisés, elles se rendent compte des problèmes qui les attendent. Étienne leur annonce qu'il y a une réunion ce soir et que lui et son père comptent s'y rendre. 

Pendant ce temps, les filles avalent silencieusement leur repas. À table, un enfant doit être vu, non entendu... Cela ne les empêche pas de tendre l'oreille. Les trois aînées sont âgées de treize, douze et dix ans. Sans bien saisir ce que cela va impliquer pour elles, elles sont suffisamment grandes pour comprendre que des choses vont changer. 

Amélie et les trois autres filles qu'ont eues le jeune couple sont trop jeunes encore pour réaliser la situation. Elle entend ses parents et grands-parents discuter, mais à six ans, le contenu de son assiette est la seule chose qui l'intéresse pour l'instant. 

Et voilà, une semaine plus tard, la confirmation est tombée. L'état déploie ses troupes aux frontières. Tous les hommes de 20 à 48 ans sont appelés pour servir leur pays. Etienne est un des premiers à partir. Il est envoyé avec sa troupe sur les monts du Jura.

Rédigé par Christiane

Publié dans #Chapitre 2

Repost 0
Commenter cet article