Prologue

Publié le 17 Juillet 2017

Prologue

Prologue 

Sssssssss... Le sifflement s'amplifia au fur et à mesure que la hache traversait l'espace pour s'écraser quelques mètres plus loin, non sans avoir au préalable effleuré la tête du jeune homme qui faisait face à son père. Jean porta la main à sa tête et sentit le sang chaud couler sous ses doigts. 

La mère, attirée par le bruit et les cris, apparut sur le pas de porte. Son regard enveloppa d'un seul coup d'œil la scène. Dans la chaleur de cet été 1930, l'homme d'une quarantaine d'années, son mari, rouge de colère se tenait face à son fils. Ce dernier,  du sang coulant sur sa tempe, le regardait pétrifié. La mère poussa un hurlement et se précipita vers son enfant. La blessure était légère. Elle emmena le blessé à l'intérieur et entreprit de nettoyer la plaie. Elle pansa ensuite sa blessure et enroula une bande de tissu autour de la tête de Jean afin de maintenir en place le pansement. 

Durant toute l'opération, Jean resta silencieux, encore sous le choc de l'entrevue houleuse qu'il avait eue avec son père. Il avait beau connaître le tempérament explosif de son père, jamais il n'aurait imaginé que ce dernier puisse lui envoyer une hache dans la figure pour le faire plier à sa volonté. Il est vrai que c'était la première fois que le jeune homme s'opposait à son père. Mais, aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres.

Jean pensa à Amélie. Il savait que son père avait d'autres ambitions pour lui que cette jeune femme de 22 ans, qu'il pensait qu'elle n'était pas assez bien pour lui.  Mais Jean savait ce qu'il voulait. Et puis, Amélie portait son enfant... Il avait beau n'avoir que dix-neuf ans, il n'en était pas moins homme d'honneur. Il ne pouvait abandonner la jeune femme dans cette situation, comme le lui avait suggéré son père. Il était décidé à l'épouser, quoi que puisse en penser sa famille. Mais, à dix-neuf ans, il était encore mineur et ne pourrait quitter la ferme familiale avant un an.

Qu'adviendra-t-il de sa bien-aimée durant ce temps ? Elle avait déjà eu plus que sa part de tourments...

 

 

Rédigé par Christiane

Publié dans #Prologue

Repost 0
Commenter cet article